Peut-on protéger son habitation contre la foudre ?

Une centaine de foyers en France sont touchés par la foudre chaque année, selon l’organisation « Protection Foudre ». La foudre peut causer des dommages matériels et des blessures corporelles lorsqu’elle tombe sur une maison. Mais même sans atteindre directement le logement, des dommages importants peuvent être causés. Le simple coup de foudre frappant une ligne électrique ou de télécommunication aérienne à plusieurs kilomètres peut créer des surtensions sur le réseau, dégradant les performances des matériels électroniques sensibles tels que les téléviseurs, les ordinateurs ou les boîtiers Wi-Fi.

Le paratonnerre : une protection très utile

Le moyen de base pour préserver votre logis contre la foudre est de poser un paratonnerre sur le toit qui est raccordé à une prise de terre particulière, capable de transporter des courants de tonnerre à haute fréquence. L’efficience du parafoudre dépend de sa dimension par rapport au milieu environnant : ce dispositif doit dépasser la zone la plus haute de l’édifice à protéger d’au moins 2 mètres, et son impact s’étend sur un cercle au sol, dont le diamètre résulte du niveau de sécurité sélectionné. De plus, ce paratonnerre doit être mis à la terre via un conducteur de descente en métal. Si votre demeure est plus ancienne, garantissez que les paratonnerres installés répondent aux normes en vigueur.

Le parafoudre pour assurer vos équipements électriques

En plus des paratonnerres, il est conseillé d’établir des parafoudres. Son aménagement est même obligatoire dans les secteurs à forte exposition aux coups de foudre. Au moyen de cette protection interne, vous pouvez empêcher les surtensions électriques d’endommager les équipements sensibles. Dès que le voltage dépasse la valeur fixée par le parafoudre, ce dernier intervient comme un véritable court-circuit en détournant le courant vers la terre. Pour être opérant, le parafoudre est installé dans le tableau électrique localisé en tête de l’unité. Cette configuration assure une protection à une distance d’environ 30 m, ce qui est suffisant pour la plupart des appartements et des logements individuels. En plus de cela, un parafoudre secondaire doit être installé. Par ailleurs, lors d’un orage, l’une des meilleures mesures de protection contre l’éclair est d’éviter de toucher les pièces en métal, comme les robinets, les radiateurs ou les tuyaux, qui sont des conducteurs d’électricité.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Quand il y a un orage, les gens ont parfois tendance à se mettre en péril avec ces actions quotidiennes : prendre un bain, appeler via une ligne fixe, utiliser des appareils ou toucher des outils métalliques. Cela augmente le risque de dégâts matériels, mais également les blessures corporelles. Pour déterminer si une tempête est loin de chez vous, estimez l’instant entre l’éclair et le tonnerre, puis fractionnez ce nombre par trois. Si vous comptez, par exemple, 18 secondes entre le tonnerre et l’éclair, cela signifie donc que le phénomène se produit à environ 6 kilomètres de votre maison.

Comment choisir une énergie moins polluante ?
Habitation 100% autonome en énergie : est-ce possible ?