Triphasé ou monophasé : quelle différence ?

Au moment de faire le choix sur la puissance de raccordement d’une habitation, la question qui se pose se rapporte souvent sur le type de courant à adopter notamment le courant monophasé ou triphasé. Mais quelle est donc la différence entre un courant monophasé et triphasé ? Découvrez tous ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un courant monophasé et un courant triphasé ?

D’une part, une seule phase électrique constitue le courant monophasé. Il s’agit notamment d’une forme de courant non continu c’est-à-dire un courant alternatif. Deux câbles peuvent être observés sur les raccords de la maison à savoir : un de couleur bleue qui correspond au câble neutre et celui de couleur noir ou rouge qui est le conducteur de phase. D’autre part, quatre câbles composent le courant triphasé. Ils correspondent à un câble neutre et trois conducteurs de phase. Par rapport au courant monophasé, le triphasé peut générer jusqu’à trois fois plus de tension. Par ailleurs, à l’intérieur de l’habitation, cette tension sera bien répartie. Ainsi, chaque phase va délivrer une puissance. 

Qu’est-ce qui différencie un courant monophasé d’un courant triphasé ?

La puissance du courant reste le principal critère de différenciation entre un courant triphasé et monophasé. La majorité des habitations ont un courant monophasé. Les logements énergivores utilisent par contre le courant triphasé. Une variation de 230 volts est observée sur la tension entre le fil électrique et la phase du monophasé. Tandis qu’une tension de 430 volts constitue la différence entre le neutre et les phases du triphasé. Ainsi, la conversion vers le triphasé est nécessaire dans le cas d’une augmentation de puissance comme l’utilisation d’appareils énergivores. Par ailleurs, afin de réduire les déperditions d’énergie, ce type de courant est à privilégier lorsque le lieu de consommation se trouve à une distance assez éloignée du compteur.

Quand recourir au courant monophasé ou triphasé ?

Le courant monophasé est suffisant pour les habitations ne disposant pas d’appareil électrique puissant et que la consommation électrique reste moyenne. Le compteur ne se disjonctera pas par l’utilisation d’appareils ménagers, d’éclairage et de chauffage. Pour l’utilisation des équipements nécessitant une consommation élevée d’électricité, l’habitation doit être alimentée par un courant triphasé. C’est par exemple le cas pour l’utilisation de certains appareils comme certains types de lave-linge, four, etc. A partir de 18 kVa comme puissance affichée au compteur, le triphasé est indispensable. Néanmoins, il convient de toujours demander conseils auprès de son fournisseur d’énergie ou d’un électricien pour être sûr de faire le bon choix.

Qu’est ce qu’un disjoncteur différentiel ?
Quelle est l’utilité de la prise de terre ?